Sécurité au travail : le rôle des machines et des managers

interrupteur de sécurité

Les accidents au travail sont en baisse dans l’industrie, cependant il y en a encore, certains pouvant être évités. Réduire le taux d’accident à zéro est impossible, car on peut maitriser notre environnement, nos machines, mais en aucun cas l’Homme. C’est pour cela que des sensibilisations au quotidien doivent êtres rappelées sans cesse par les managers dans les usines.

Les machines sont de plus en plus sécurisées

Si l’on devait comparer les parcs machines dans l’industrie de nos jours à ceux d’il y a 50 ans, on se rendrait compte des améliorations en matière de sécurité. Et c’est aussi du côté des règles de sécurité que l’on a évolué. Il fut un temps où des manutentionnaires entraient dans des machines robotisées en fonction, sans se soucier des dangers. Aujourd’hui, ce n’est plus possible de faire cela, les machines sont équipées d’interrupteurs de sécurité et anti-démarrage pour garantir la sécurité des opérateurs.

Les managers et responsables sécurité doivent faire plus d’audits

La direction doit avoir un message clair qui est le suivant : La sécurité au travail passe avant tout, absolument tout, y compris la productivité !

Lorsque les choses sont définies ainsi, alors tout devient plus clair pour les employés et pour les managers de terrain. C’est toujours compliqué d’arrêter une machine dans des usines où les managers sont toujours sur le dos des opérateurs pour regarder les cadences. Sauf que là, en ayant un message qui prime la sécurité des employés, on sait que les accidents se feront plus rares. Finalement, ne vaut-il mieux pas perdre un demi point de productivité plutôt qu’une main, une jambe ou une vie ? Cela coute cher à l’entreprise, par conséquent, les managers comme les responsables sécurité dans l’industrie doivent être intransigeant envers les procédures et règles de sécurité.

La communication pour réduire les accidents au travail doit également se faire avec la communication visuelle, c’est un autre sujet que chaque responsable de sécurité doit développer.